Avant j’avais des principes, maintenant j’ai des enfants!


S'il y a bien une chose que presque tous les parents font une fois dans leur vie c'est juger d'autres parents avant de le devenir soi même. Je suis presque sûre que vous même avant de devenir parents vous vous êtes demandé pourquoi les parents agissaient ainsi avec leur enfant. Surtout si vous connaissiez ces personnes avant qu'elles ne deviennent parents. Personnellement je me demandais souvent pourquoi les parents se plaignent toujours de leurs enfants mais dépriment quand ils quittent la maison. Ou alors je  ne comprenais pas pourquoi les parents disaient avoir des valeurs mais n'en avaient plus ensuite. Puis je suis devenue maman et j'ai compris. Il y a un fossé entre ce qu'on dit, ce qu'on pense, ce qu'on voudrait faire et ce qu'on fait. Si c'était possible de simplement élever nos enfants à notre image ça se saurait. D'autant plus que ce n'est pas vraiment le rôle d'un parent. Evidemment nous allons leur inculquer des valeurs et leur imposer certaines règles. Mais ce n'est pas à nous de définir l'enfant qu'il doit être. 




J'imagine qu'avec les photos vous allez vite comprendre où je veux en venir. Je n'ai jamais vraiment apprécié le football. Alors quand Nicolas a commencé à donner tous les résultats de foot à Kéziah alors qu'il avait à peine quelques heures, j'ai mis mon veto. Pour moi c'était inconcevable que mon fils s'intéresse à ce sport ( de beauf ^^). J'ai autorisé qu'on lui en parle avant qu'il ne comprenne mais pas plus. Comme vous vous en doutez, un enfant n'a pas besoin qu'on lui parle de quelque chose pour qu'il s'y intéresser. Je m'en suis rapidement rendu compte quand il est rentré de la crèche en me parlant de Spiderman. Ce jour là tous mes principes ont volé en éclats. 


Donc avant d'être maman j'avais dit " Mon fils ne fera jamais de foot! Il pourra choisir tous les sports qui lui chante mais pas le foot!" On l'a d'abord inscrit au Baby Hand, puis au Tennis et il y a 3 ans au basket. Il adore le basket et j'en suis ravie mais il aime par dessus tout le foot et je ne peux plus le nier. 


Franchement je ne sais même pas pourquoi ce sport me gonfle. Probablement parce que c'est le sport national et que j'ai toujours tendance à repousser ce que tout le monde aime. Je ne déteste pas puisque j'ai suivi la coupe du monde 98 et que je me suis aussi prise au jeu de celle de 2018.

Sauf que plus je tolère la passion de Kéziah, plus elle prend de place, plus je suis fatiguée de l'entendre me parler que de ça. Je suis vraiment heureuse qu'il soit passionner mais je n'arrive pas pour autant à m'y intéresser comme il le voudrait. Je fais des efforts je vous promets mais si je l'écoutais on ne parlerait plus que de ça. Et je ne sais pas si vous vous imaginez discuter avec une personne de votre entourage chaque jour de la même chose et surtout d'une chose qui ne vous intéresse pas du tout.


Alors souvent je lui dis parle en avec papa ou tes copains parce que moi je ne suis pas la bonne personne. Je ne sais pas si c'est horrible de faire ça?  Je ne veux pas qu'il pense que je me moque de ce qu'il ressent mais c'est juste trop pour moi.


Il voudrait que je l'inscrive dans un club de foot en plus du basket mais je n'ai pas le courage. Je sais qu'il faudrait que je revois ma position mais en même temps je ne m'en sens pas capable. Parce que j'ai déjà peu de temps pour moi, parce que Nicolas qui travaille dans la restauration ne pourra jamais prendre le relais. On verra, chaque jour j'y réfléchis. Je me dis que je ne dois pas lui imposer ça mais en même temps pourquoi je me l'imposerais à moi. Je suis un peu perdue. 

En attendant, je ne lui impose pas mes goûts puisque je le laisse y jouer, je lui achète des t-shirt, des cartes, des cahiers, des livres. Il a même eu le droit à une paire de crampons trouvé sur un vide grenier. Il a le droit d'aimer ça bien sur! Et ce week end j'ai même fait quelque chose que je ne pensais pas possible! Je les ai accompagné à un match de foot!


J'avoue tout, quand Nicolas m'en a parlé j'avais presque envie de les déposer et d'aller faire autre chose avec une amie. Et puis je me suis dit que ça devait être quelque chose à faire au moins une fois dans sa vie. On est pas obligé d'être fan de football pour assister à un match?


Et puis pour ceux que me suivent sur Instagram, vous avez du remarqué que j'étais à fond cet été! Je pose même régulièrement des questions à Nicolas parce qu'en fait j'y connais rien à ce sport. Je l'ai toujours plus ou moins détesté sans l'avoir jamais rencontré ^^ 

Bon maintenant est ce que vous voulez savoir ce que ça donne une fille qui n'aime pas le foot dans un stade?


J'avoue tout, j'ai passé un super moment en famille. Tout d'abord parce que j'ai adoré les voir si heureux. Mais aussi parce que vivre quelque chose en famille c'est toujours sympa. Et surtout parce que j'avais vraiment envie que Rennes gagne et que j'étais à fond dans le jeu. Alors j'ai crié, je me suis levée de mon siège, j'ai peut être même arrêté de respirer quelques secondes, j'ai rigolé, j'ai été émue. Bref, je suis allée à un match et j'ai kiffé.


Je ne pensais pas dire ça une fois dans ma vie. Mais c'était tellement different de ce qu'on voit à la TV. Je vous rassure je ne vais pas me mettre à aller tous les matchs et encore moins à les regarder mais j'ose dire que j'ai passer un super moment. 


Les gars aussi, surtout Kéziah. Et rien que pour son plaisir je pourrais même y retourner. Soel a apprécié mais c'était un peu trop long pour lui alors pendant la deuxième mi-temps il a préféré s'allonger sur les genoux de papa plutôt que de suivre. 
Ce qu'on retiendra de tout ça! C'est que maintenant c'est à moi de les emmener dans un truc qui me fait grave kiffer mais qu'eux n'apprécient pas trop, non?? J'y ai pas encore réfléchis mais je pense que je peux trouver quelque chose de sympa. D'ailleurs si vous avez des idées!






3 commentaires

  1. Coucou Lola,
    J’aime beaucoup ton idée du « oh là » pour ne pas influencer keziah dès tout petit. Je pense que c’est mieux qu’ils trouvent par eux-mêmes le sport qui les animes. Dans ton cas, tu devrais proposer à Keziah de faire un choix entre le foot et le basket.. ( d’après ton article, il va certainement choisir le foot..) mais bon s’il est épanoui et heureux tu supporteras un match par semaine (j’en suis sure) et puis comme tu l’as dis vivre un match en vrai et qui plus est avec ton fils comme joueur, tu vivras ses matchs avec passion et pas comme un sacrifice (il faudra certainement temporiser à la maison) et tu finiras peut-être par apprécier. Pas besoin d’être passionné pour être supporter.. Bon courage en tout cas .
    Des bisous ��

    RépondreSupprimer
  2. Je ne trouve pas du tout horrible d'envoyer Kéziah discuter de foot avec quelqu'un d'autre, c'est normal. S'intéresser à ses passions, ok, mais subir tous les jours des longs discours sur un sujet qu'on n'aime pas, non, vraiment je ne pourrais non plus ! Par contre je trouve ça super que tu te sois ouverte au sujet !
    Pour ce qui est de le mettre au foot, je comprends ta réticence... Si je pense que tu n'as pas ton mot à dire sur les sports que ton fils AIME, je pense par contre que tu peux intervenir sur ce qu'il PRATIQUE. Parce qu'en tant que maman, tu seras aussi impliquée dans ses choix. Par exemple, moi, j'aime le foot mais à petite dose. J'allais parfois voir mes neveux jouer, pour leur faire plaisir et leur montrer que je m'intéresse à eux, mais passer tous mes weekends au stade comme faisait ma soeur, c'est niet. Et puis les matchs d'enfants, c'est mignon mais pas vraiment passionnant, je ne te le cache pas ahah
    Bref, voilà ce que je pense : si tu peux t'arranger pour que ne pas être obligée de rester toujours avec Kéziah, inscrit le. Par contre, si tu dois subir tous les transports, tous les matchs, tournois et entrainements... je ne pense pas que tu sois "obligée" d'accepter de l'inscrire au foot.

    RépondreSupprimer
  3. Génial et drôlement marrant ! J'adore ta présentation !

    Voyance gratuite en ligne

    RépondreSupprimer

© Lola etcétéra. Design by Fearne.