10 raisons de ne pas faire de troisième enfant

Photos prises par Pauline.F Photography

Cette  semaine je suis tombée sur cet article: 10 raisons de faire le petit troisième sur le site PARENTS. Vu le nombre de fois ou on me demande quand est ce que je ferais une petite fille, ou quand est ce que je pense mettre en route le troisième. Je me suis dit que c'était le moment de rediger un article à ce sujet. Je ne sais pas si c'est parce que je suis convaincue que notre famille est complète, ou parce que j'ai tellement de raisons de penser que le troisième viendrait gâcher notre équilibre. Mais quand j'ai lu les dix raisons proposées par PARENTS, aucune ne m'a convaincue. J'ai même tendance à penser tout le contraire.  Evidemment je ne suis pas là pour dénigrer leur article. Je veux juste vous expliquer pourquoi je suis intimement convaincue que notre famille n'a pas besoin de petit troisième. Le nombre idéal d'enfants dans une famille est vraiment personnel et je peux comprendre que l'on souhaite 1, 2, 3 enfants ou même une famille nombreuse. Ces raisons ne sont pas forcement valables pour tous mais elles m'appartiennent.

Déjà enfant je sentais au plus profond de moi que j'étais faite pour être mère. Pendant longtemps je disais vouloir 4 enfants. Forcement, ça avait l'air tellement beaux les familles nombreuses chez les autres. Puis, je suis tombée enceinte de Kéziah et j'ai réalisé que la réalité n'était pas tout à fait en accord avec ce que j'avais imaginé. Evidemment si ma vie était différente peut être que j'aurai finalement choisi d'en avoir quatre. Mais aujourd'hui tout me pousse à dire que Soel est bel et bien le petit dernier. Je ne suis pas complètement hermétique et je sais pertinemment que la vie nous réserve parfois des surprises. On ne sait jamais de quoi demain sera fait. Cependant voici les 10 raisons qui explique ce choix.


Je déteste être enceinte 


Je fais partie de celles qui n'ont pas eu la chance d'apprécier ces "incroyables" moments. Ce sont les douleurs multiples qui ont rythmé mes grossesses. Et ce corps dont je ne savais quoi faire et qui butait dans tout ce que je croisais. Ce ventre énorme qui m'empêchait de faire les choses simples de la vie. Ces contractions qui rendaient mes nuits bien plus chaotique qu'un nouveau né n'aurait pu le faire. Cette attente interminable pour enfin les rencontrer. Je ne vais pas vous faire un dessin pour moi les joies de la grossesse c'est quelque chose auquel je n'adhérerais probablement jamais. Et puis l'après grossesse quand tu crois que tout est terminé mais que ton corps a pris une claque phénoménale. Que tu dois apprendre à l'apprivoiser et surtout réapprendre à l'aimer. 


Mon métier est incompatible avec l'arrivé d'un nouveau bébé


Evidemment je pourrais en changer si vraiment je souhaitais avoir un autre enfant. Mais comme ce n'est pas le cas, la question ne se pose pas. Il y a des assistantes maternelles qui ont leur propre enfant à la maison. Mais de mon côté c'est un métier que je veux exercer quand mes enfants sont un minimum autonome. La majorité du temps ou je travaille, ils sont à l'école et c'est plus simple ainsi. Je ne peux pas leur accorder l'attention dont ils ont besoin quand je travaille. Je le fais donc quand je suis en repos comme n'importe quel parent. Si j'avais un petit troisième je ne pourrais garder qu'un seul enfant, ce qui aussi veut dire que j'aurai un salaire ridicule. 


Je ne pourrais plus passer du temps avec chacun d'entre eux


On peut faire tous les enfants qu'on veut, une journée comptera toujours 24 heures. J'ai déjà du mal à trouver du temps pour tout faire alors que je travaille à la maison. Je ne veux pas risquer d'ajouter un enfant à mon planning. M'empêchant alors de profiter vraiment de chacun de mes enfants. Je veux pouvoir passer un après midi seul avec Soel. Faire une sortie avec Kéziah pendant que Soel est avec son papa. Je veux pouvoir les faire garder pour passer une soirée en amoureux. Avoir le temps de discuter avec leur maitresse à la sortie de l'école. Emmener chacun à sa séance de sport et même assister à leur match. Pouvoir leur lire une histoire avant d'aller au lit. Faire des jeux de société en famille. Il parait qu'au troisième enfant on gère mieux son organisation, mais je vois bien avec mon travail notamment qu'un bébé ça oblige forcement à faire des choix différents. Avec un bébé à la maison tout le monde devra s'adapter à son rythme et pour le moment je ne le souhaite pas. 


Je pourrais faire une croix sur les vacances à l'autre bout du monde


Je pense que c'est la raison qui fait le plus pencher la balance. J'ai un réel désir de voyager. Je veux faire découvrir le monde à mes enfants. Mais cela a un coût. Et je sais pertinemment que nous n'aurons pas les moyens de voyager comme nous l'avons fait cette année. C'est vrai le billet est gratuit pour les bébés mais  ils finissent  toujours par grandir et donc couter très cher. Et puis, je pense que je n'oserais pas faire 12 heures d'avion avec un bébé en plus de Soel et Kéziah. Je devrais également tirer un trait sur mon plus grand rêve faire le tour du monde en famille ;)


Nous n'avons pas le budget 


Pourtant, dans les raisons pour, le site PARENTS affirme que les allocations familiales passent de 127 euros à 289 euros pour trois enfants. Soit 162 euros de plus par mois. S'ils peuvent éventuellement suffire les premiers mois lorsque le bébé ne boit que du lait, je vois mal comment ils vont pouvoir m'aider à payer leur frais de scolarité, leur activités extra scolaires, les frais médicaux, le budget alimentation, les vêtements, les sorties.  Et je ne parle pas d'assurer leur avenir dans cette société qui coute de plus en plus cher ( études, permis, loyer...).  Je ne travaille pas pour dire à mes enfants qu'on ne peut pas s'offrir un restaurant  ou une sortie de temps en temps. Alors l'argument des allocations familiales n'est vraiment pas recevable pour moi.


Je ne suis pas en manque de nouveau né


Avant de tomber enceinte de Soel. Je regardais les mamans et leur tout petit avec envie. Je sentais vraiment au fond de mois que cela me manquait de pouponner. J'avais très envie d'enfouir à nouveau mon nez dans un petit cou. J'avais envie de m'extasier devant mon premier qui deviendrait grand frère. De profiter vraiment de notre famille car ma première grossesse était particulière. Maintenant je craque toujours devant les nouveaux nés! Evidemment qu'ils sont adorables et me rendent complètement gaga. Mais je ne ressens pas le besoin d'en faire un. La raison évidente à cela c'est que je travaille avec des nouveaux nés. Quand Marius est arrivé il avait 2 mois, je n'ai donc pas vraiment de manque. 



Nous pouvons enfin faire des sorties en famille


A nous les sorties en famille. Les garçons sont grands et savent se tenir (ou presque). Nous pouvons donc facilement allez au restaurant, au cinéma. Allez dans des parcs d'attractions, des musées, visiter des lieux touristiques. On pourrait même aller camper, chose que Kéziah nous réclame depuis des mois. Sauf que nous ne sommes pas équipé. Quand vous avez deux grands enfants pas besoin de passer des heures à préparer un sac à langer avant de sortir. Inutile d'emporter toute la panoplie pour nourrisson quand vous partez en week end. C'est un confort de vie qui me va très bien et que je n'ai pas envie de changer.



Je ne veux pas changer de voiture


La voiture! Le sujet le plus futile au monde! Mais quand même. Je ne veux surtout pas me retrouver avec une voiture familiale! J'ai détesté notre Scenic. Je refuse d'acheter tout autre voiture familiale. Excepté un Combi VW. Mais c'est pas super pratique pour aller chercher les enfants à l'école. 


Nous avons trouvé notre équilibre


J'ai la sensation que notre famille est au complet. Quand Nicolas est à la maison, chacun de nous peut s'occuper d'un des garçons. Cela nous permet de passer des moments en tête à tête autant avec Kéziah qu'avec Soel. Les garçons nous demande déjà beaucoup d'énergie. Ils ne s'arrêtent jamais. Nous sollicitent souvent pour jouer avec eux. Je ne m'imagine pas devoir donner du temps à un autre enfant. Moi aussi j'ai besoin de temps ce qui m'amène à mon dernier point. 


Je veux me retrouver en tant que femme


J'ai toujours voulu être maman, et je suis réellement épanouie que depuis que je le suis. J'ai trouvé ma place dans ce monde le jour ou j'ai appris que j'étais enceinte de Kéziah. Mais il faut se l'avouer lorsqu'on devient maman on met souvent nos propres envies et désirs de côté. On passe plus souvent du temps à faire plaisir à nos enfants qu' à nous même. Pas parce qu'on n'a plus d'envies non. Simplement parce qu'on a plus vraiment le temps ou parce que c'est compliqué de faire garder les enfants. On se l'autorise de temps en temps évidemment. Personnellement si je ne faisais plus rien pour moi je crois que je serais en dépression. Quand nos enfants grandissent on peut plus facilement s'octroyer 30 minutes pour soi. Et je sais qu'un jour je pourrai même les laisser à la maison pendant que je file faire une course, ou même passer un moment avec une amie. Avoir un petit troisième voudrait dire m'éloigner un peu plus de ce jour. Cela peut paraitre égoïste de dire ça. Mais chaque personne fait des choix en fonction de ce qu'elle se sent capable d'affronter ou non. Aujourd'hui je ne m'imagine pas maman de 3 enfants mais ce n'est pas grave nous sommes heureux ainsi.





12 commentaires

  1. C'est totalement ça ! Ici aussi, nous sommes au complet et nous sommes très heureux ainsi

    RépondreSupprimer
  2. Alors la, juste MERCI pour cet article qui me correspond à 100% ! Vraiment !
    Bon, sauf que moi je suis la version "j'ai deux filles" mais sinon, je ressens exactement la même chose et tes 10 raisons, sont les miennes ����

    RépondreSupprimer
  3. Moi cest avec 3 enfants que maintenant t'es 10 raisons sont les miennes ! Bien que l'arrivée d'iris n'a rien changer on sort on vie on profite de tout comme avant je me prend pas la tete ! Je suis sortie de la mater et on est partie au marché �� Lol a 2 mois on a fait un zoo ! Elle nous à freiner en rien et jai meme envie de dire depuis son arrivée je me suis jamais senti déborder alors qu'avec 2 j'avais l'impression de pas avoir assez de temps enfin cest bizarre ! Mais nous son au complet toutes tes raison sont valable maintenant ici quand on me demande bb4 car oui oui on me demande alors à quand bebe 4 ��

    RépondreSupprimer
  4. Cet article est partait ! Mise à part le point 1 car ma grossesse aura été un havre de paix pour le reste je valide mais avec un seul enfant "c'est bien et c'est mieux que rien"

    RépondreSupprimer
  5. Je te remercie pour tous tes mots, je transfère ce billet à mon mari qui veut un troisième ♥♥ Merci!

    RépondreSupprimer
  6. En effet in recent toutes ces 10 raisons de ne pas avoir un dernier bb mais a un nombre d'enfant different. Cet instant où tu ressents cet équilibre. Perso jai eu le déclic au 4ème. Ma famille etait au complet. Garçon.fille.fille.garcon. Donc pas à la recherche du deuxième sexe hein!!! Vraiment le feeling. Niveau organisation...j'en ai pas, bohème ... Et niveau attention par contre je t'assure que tu peux donner autant à quatre qu'à un seul. Mes enfants ont entre 12 et 3 ans et ont partagé enormement. Comme tu dis chacun a son avis j'essaie de persuader personne. Tu es épanouie et as une jolie famille Cest bien là l'essentiel .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne doute absolument pas que d'autres parents arrivent à prendre du temps pour leurs enfants (même 4). Je ne m'en sens juste pas capable ;) Quand je vois le nombre de parents qui gèrent des familles nombreuses j'ai bien conscience que ce que je dis ici n'est valable que pour moi. L'essentiel est effectivement d'être épanouie peu importe le nombre. Merci d'avoir donné ton avis. Je te souhaite une très belle journée.

      Supprimer
  7. Rectification : et on partage enormement. ( ça change le sens de la phrase !)

    RépondreSupprimer
  8. Jacquet Alison3 mai 2017 à 01:17

    Franchement je trouve cela vraiment génial que tu es écrit cette article.
    Je suis totalement en accord avec se que tu dis, je pense que cela dépend des convictions de chacuns je suis tout comme toi assistantr maternelle et besoin de pouponner est passée comme cela et ma conforté dans le fait que je ne souhaitais pas un troisième,et pourtant j'ai le droit assez régulièrement à "aller tu vas bien nous faire un petit guas" ou " aller un petit troisième" mais non quoi et je trouve tellement dommage de devoir argumenter sur le fait de ne vouloir que 1 2 3 ou plus ou même pas du tout... Et la caf cela me fait bien rire car si on y a le droit c'est jusqu'au 3 ans de lenfant et je dis bien si on y a le droit.
    Mais je me retrouve totalement dans ton article alors merci.

    RépondreSupprimer
  9. un merveilleux article et les photos sont sublimes!

    RépondreSupprimer
  10. Félicitations pour un très beau site

    RépondreSupprimer
  11. Je pense comme toi, pour beaucoup de points :)
    2 petits ce n'est pas que c'est déjà pas mal mais il faut savoir du temps à chacun d'entre eux et au papa aussi tout en s'assurant d'avoir du temps pour soi.

    RépondreSupprimer

© Lola etcétéra. Design by Fearne.